FreeRTOS sur LandTiger
#1
Bonjour

j'ai parcouru plusieurs pages du forum, lu des choses à propose de CE, ME ..., des petites guerres et incompréhensions réciproques
sur des sujets techniques ou moins techniques.

je ne veux relancer aucun débat, mais je viens d'acquérir une LandTiger avec le but principal de m'en servir pour bien plus
qu'une carte de remplacement de l'EZL.
En effet, la présence de l'écran tactile, du CAN et pas mal d'autres interfaces, permet d'envisager de faire beaucoup plus
que la passerelle ETH-CAN.
En ce qui me concerne les raspberry Pi c'est bien, mais moins complet que cette carte qui est toute intégrée. Et puis j'ai
eu des déboires de plantages à cause de la carte SD arrivant en fin de vie sur un système fort actif pour un autre
projet.

Je me pose alors la question d'utiliser un OS temps réel sur LandTiger pour avoir la possibilité de faire plus de taches que la passerelle
Eth-CAN sans avoir à gérer les problèmes de temps réel justement, et pouvoir bénéficier de fonctions un peu plus
avancées.

Est-ce que quelqu'un a déjà essayé FreeRTOS sur cette carte ?
Ou déjà simplement envisagé ce genre de solution ?

Cela vous semble réaliste ou idiot comme idée ?
Répondre
#2
Salut,

j'ai le meme souci avec ma raspberry, la carte SD tien pas le coup !

dès fois après une panne de courant ça repart pas Sad


Pour la LAND TIGER, j'ai pas regardé de plus près car je n'ai jamais réussi à avoir un retour des états avec cette passerelle.


J'espère que d'autre personne du forum vont venir ici car c'est mort depuis un certain temps...
Répondre
#3
Salut
------

La carte LandTiger est équipée d'un microcontrôleur Cortex-M3, PAS d'un microprocesseur Cortex-Ax.
Du coup, ce n'est pas vraiment adapté pour faire tourner un OS, et, du reste, les ressources ne sont pas suffisantes.

En ce qui me concerne je suis plutôt parti vers l'utilisation de tablettes Android: L'OS est déjà dessus, les ressources deviennent tellement importantes qu'il n'est plus nécessaire d'avoir un vrai temps réel (sans que ça ne change rien au fonctionnement), les coûts sont ridicules (on a une tablette pour le prix d'une LandTiger), et on évite d'écrire en bas niveau.

Bref, moi je suis plus pour la réalisation d'interfaces et de logiciels ciblés sans OS sur la LandTiger, et pour la réalisation de logiciels plus "interactifs" sur tablette.

Ainsi, la version sur laquelle je travaille pour l'instant, c'est avec une LandTiger comme interface TCPIP/CAN, une tablette android comme centrale, et des tablettes android murales et portables comme interfaces utilisateur en lieu et place des touches sensitives.

Bref, système centralisé avec cartes Domocan en CAN, centrale dialoguant en TCP/IP avec l'interface, et tablettes déportées communiquant en WIFI avec vérification des échanges avec la centrale. Un système au goût du jour, avec la centrale qu'on peut remplacer en 10 minutes par n'importe quoi en cas de panne (GSM, autre tablette...) et accès au système par des tablettes murales, portables, et des GSM. Pas un système avec des GSM "greffés", mais directement un système intégrant les périphériques Android.

A+
Bigonoff
Répondre
#4
OK merci pour ces infos, je pensais que la Landtiger pouvait être suffisante pour FreeRTOS.
Il ne s'agit pas de faire non plus un truc super compliqué, et j'ai vu quelques essais en
ce sens sur le Web.

Je vais réfléchir à la direction que je vais prendre, mais ce que tu as choisi est bien, c'est vrai
que les device Android ne coûtent plus rien et qu'on peut les multiplier.

C'est juste dommage d'avoir une carte type comme la Landtiger et de n'en faire que l'interface
IP/CAN, c'est pour ça que je cherche comment l'exploiter au mieux.

A suivre.
Répondre
#5
Salut
-------

En fait, j'ai cogité, et je vais plutôt créer directement une carte USB/CAN avec la LandTiger. Ainsi, on évite de passer par ehernet au niveau de la centrale, côté domotique, il n'y aura ethernet que pour dialoguer avec les interfaces utilisateurs distantes: La domotique ne dépend plus du réseau local. J'ai déjà commandé le matériel nécessaire, mais niveau développement il faut que je trouve une astuce, parce que les mini-PC disposent bien de ports USB, mais uniquement host. Or, pour développer il faut un port usb slave.
Du coup, il va me falloir une tablette avec au minimum deux ports USB pour pouvoir développer la communication USB avec l'interface (un port host/OTG pour brancher la LandTiger, un autre pour relier au PC et communiquer avec Android studio).

Ça peut sembler dommage de ne faire "que" une interface CAN avec la Landtiger, mais après beaucoup de recherches sur le net, les seules vraies cartes USB/CAN qu'on trouve (excepté les cartes ODB pour voitures qui ne sont pas paramétrables et donc inutiles), ça commence à 260€ pour une carte qui ne permet que de régler la vitesse et non les paramètres fins du cAN (TQ etc), et ça va jusqu'allègrement plus de 1000€ pour les cartes intégralement paramétrables. Dès qu'on parle CAN, on tombe sur du pro, et donc sur du cher.

Du coup, faire une interface USB/CAN avec la LandTiger, ben c'est un bon plan.
Et niveau soft, c'est déjà pas mal de choses à implémenter, je viens de faire une application qui gère un périphérique USB avec la LandTiger, et l'USB c'est assez costaud.

A+
Bigonoff
Répondre